ACTUALITÉS

Après la création du Déterreur d’après Mohammed Khaïr-Eddine à l’Institut Français de Casablanca en janvier, et en tournée dans les Instituts Français du Maroc, puis au Tarmac à Paris, la reprise en mars de Tailleur pour dames de Georges Feydeau, cette fin de saison est marquée par les débuts des répétitions de Haute Surveillance de Jean Genet à la Comédie Française qui sera créé le 16 septembre 2017.

HAUTE SURVEILLANCE
De Jean Genet

« C'est un diamant noir » annonce Cédric Gourmelon au sujet de Haute Surveillance, première pièce de Jean Genet dont il initia la rédaction au centre pénitentiaire de Fresnes en 1942 sous le titre Pour la Belle, et qu'il retravailla jusqu'en 1985, à la fin de sa vie. On y retrouve la mythologie qui traverse son œuvre et entoure sa vie : sa fascination pour les criminels, la masculinité, l'accomplissement de soi, la fatalité, le désir... L'action est resserrée autour de trois jeunes détenus. Yeux verts, figure charismatique, est un « vrai » assassin vénéré par deux délinquants, Maurice, gueule d'ange à la beauté troublante, et Lefranc, le seul à ne pas être analphabète qui a le privilège de lire et rédiger la correspondance entre le caïd et sa femme – l'absente, objet du fantasme commun.

Cédric Gourmelon a déjà monté Splendid’s, Le Funambule et Le Condamné à mort. Haute surveillance est un de ses textes fétiches qu'il crée aujourd'hui pour la troisième fois. Il conduira les acteurs de la Troupe dans les revers de cette écriture qui réclame un engagement physique intense. Ensemble, ils apprivoiseront le style unique de l'auteur qui donne la parole, et une forme de noblesse, à de mauvais garçons comme lui mis au banc de la société. Là est l'immense talent de son théâtre : « c'est la politesse à l'égard de la matière, il consiste à donner un chant à ce qui était muet ».

Mise en scène Cédric Gourmelon
Avec Jérémie Lopez, Christophe Montenez, Sébastien Pouderoux, Pierre Louis-Calixte
Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
Costumes Cidalia Da Costa
Lumière Arnaud Lavisse

Création le 16 septembre 2017 / Représentations du 16 septembre au 30 octobre 2017 – Le Studio Théâtre / La Comédie Française

TAILLEUR POUR DAMES
de Georges Feydeau
Avec Gaël Baron, Guillaume Cantillon, Mélanie Leray, Marie Payen, Anne De Queiroz, Christophe Ratandra, Nicolas Sansier, Hélène Schwaller, Emmanuelle Wion

Après une tournée en mars 2017, l’équipe reprend la route la saison prochain

1, 2 et 3 octobre 2017- Les Quinconces / Le Mans
6 et 7 octobre 2017 - Théâtre de Chelles / Chelles
30, 31 et 1er février 2018- Théâtre Firmin Gémier - La Piscine / Chatenay Malabry
3 février 2018 - Théâtre Roger Barat / Herblay

LE DÉTERREUR
d'après le roman de Mohammed Khair-Eddine, paru aux Editions du Seuil

Dans cette œuvre littéraire majeure, encore jamais adaptée à la scène, à la fois récit autobiographique et fiction hallucinée, pamphlet politique et poétique, Mohammed Khair-Eddine raconte les souvenirs, les angoisses, les rêves, d’un homme emprisonné pour avoir déterré des morts afin de les manger.

Avec ce spectacle, à la fois simple et ambitieux, Cédric Gourmelon souhaite faire découvrir et donner à entendre la langue de Khaïr-Eddine, véritable sujet du roman elle-même, sa puissance poétique, sa subtilité et sa force de révolte ; une langue étonnante, souvent éclatée, violente, organique, polyphonique.

«L’énergie de l’écriture et l’allégresse des mots de Mohammed Khair-Eddine sont formidablement bien restitués par la mise en scène de Cédric Gourmelon.». Stéphane Capron, Sceneweb, 30 mars 2017

«Ghassan El-Hakim martèle avec une incandescente précision les brûlures d’un homme, les vertiges d’une dépossession.(...) Chaque mot s’arrache d’une bouche dont la mâchoire désarticulée rappelle parfois les tableaux de Francis Bacon.». Lesiteinfo.com, 7 avril 2017

Avec Ghassan El Hakim
Adaptation, conception, mise en scène Cédric Gourmelon
Régie lumières Rodrigue Bernard
Régie plateau Antoine Hordé
Production - diffusion Morgann Cantin