Dehors devant la porte


de Wolfang Borchert

Création 2002

Wolfang Borchert écrit Dehors devant la porte (Draussen vor der Tür) en quelques jours durant l'automne 1946. C’est une pièce bouleversante qui reflète le drame vécu par une génération de jeunes allemands. Condamné à mort pour défaitisme et antinazisme, puis gracié, Wolgang Borchert passera les années de guerre en prison et sur le front russe. Il meurt de la tuberculose la veille de la première représentation de son unique pièce. "Dehors devant la porte, une pièce qu'aucun théâtre ne voudra jouer et que personne ne voudra voir", ainsi sous-titre-t-il sa pièce. Il se trompait : le texte est devenu un classique.

Fin de la seconde guerre mondiale. Le soldat Beckman rentre chez lui à Hambourg. La ville est dévastée.
La vie qui l'attend ressemble à un film hallucinant. Plusieurs fois pendant la projection il doit se pincer, ne sachant pas s'il rêve ou s'il est éveillé. Il s'aperçoit alors qu'il y a des gens à côté de lui, à droite et à gauche, des gens qui vivent la même chose que lui. Et il se dit que ce doit bien être la vérité. Et à la fin, lorsqu'il se retrouve dans la rue, l'estomac vide et les pieds gelés, il se rend compte que c'était un film ordinaire, tout ce qu'il y a de plus ordinaire. L'histoire d'un homme qui rentre en Allemagne, comme tant d'autres. Tous ces gens qui reviennent chez eux sans pourtant rentrer car ils ne savent plus où aller. Chez eux, c'est dehors, devant la porte. Leur Allemagne, elle est là dehors, dans la nuit, dans la pluie, dans la rue.
Wolfgang Borchert, préface de Dehors, devant la porte

Générique

Mise en scène Cédric Gourmelon
Collaboration artistique Nathalie Elain
Traduction Pierre Deshusses
Lumières Nicolas Le Bodic
Vidéo Gaëtan Besnard
Son Emmanuelle Sabouraud
Costumes Martine Philippe
Accessoires, régie plateau, construction décors Antoine Hordé, Ateliers Proscenium-Rennes
Assistant à la scénographie et coordination technique Rachid Zanouda
Peinture Hervé Vieusse
Travail sur le corps Olivier Gelpe
Recherche dramaturgique Alexandre Koutchevsky

Avec Vincent Guédon, Benjamin Guyot, Lénaïg Le Touze, Laurent Meininger, Simon Morant, Nathalie Royer, Arnaud Saury, Rachid Zanouda

Spectacle créé du 13 au 23 mars 2002 au Théâtre National de Bretagne, Rennes et représenté les 19 au 20 avril 2002 au Théâtre Jean Lurçat, Scène Nationale d'Aubusson.

Coproduction : Théâtre National de Bretagne, Rennes (production déléguée) / Théâtre Jean Lurçat, Scène nationale d'Aubusson / compagnie GZG (Réseau lilas)
Avec le soutien de l’ADAMI

Presse

LIBERATION
René Solis - 21/03/2002
« ...L'humour de Borchert n'a heureusement pas échappé à Cédric Gourmelon qui met en scène Dehors devant la porte sans solennité, mais sans verser dans la pochade. La solitude de Beckmann, son errance dans les ruines avec ses lunettes de masque à gaz s'inscrit sur un plateau souvent vide mais où les espaces sont redécoupés. Gourmelon et ses acteurs ont trouvé le ton juste, à la fois fantastique et trivial, allégorique et concret. Les images sont traitées avec le même bonheur. (…) »

OUEST FRANCE
Raymond Paulet - 18/03/2002
« …Un mouvement que Cédric Gourmelon accompagne d'une épure progressive, jusqu'au dénuement et dénouement final, dans un somptueux travail d'ombres et de lumières.[...] Par la grâce d'une mise en scène qui refuse tout encombrement, on se trouve suspendus au bord de la vie, jusqu'au dernier souffle. »

http://www.reseaulilas.fr/reseaulilas/files/gimgs/th-13_devantlaporte.jpg
http://www.reseaulilas.fr/reseaulilas/files/gimgs/th-13_dehors3.jpg
http://www.reseaulilas.fr/reseaulilas/files/gimgs/th-13_dehors2.jpg
http://www.reseaulilas.fr/reseaulilas/files/gimgs/th-13_dehors4.jpg