Premier village


de Vincent Guédon

Création 2005

En 1998, mon intention première n'était pas d'écrire une pièce de théâtre.
Je voulais décrire un lieu précis : un village, et dans ce village, un lotissement. Lieu situé entre le vieux bourg et la ville, bordé de champs, le lotissement est un point de rencontre entre tradition et modernité, un lieu de conflit qui s'est exprimé pour moi dans certains personnages, espace blanc.
A la façon d'un croquis de dessin, ces formes sont apparues non dans leurs complexités mais dans leurs premières évidences qui, mises ensemble, constituent un théâtre de fantômes. Il n'y a pas de réalisme. C'est une rêverie sur le retour de Pierre dans son village. Les ombres, révélées par une certaine lumière, dansent entre elles. Il y a un autre plan, mais on ne le voit pas.
Vincent Guédon.

L’action de « Premier Village » se déroule dans un lotissement. Pas dans celui d’une cité dortoir d’une grande ville, mais celui d’un village. Et pas n’importe quel village : Les villages agonisant comme les villes fantômes des westerns/ Les villages agonisant coupés en deux par des nationales abstraites/ Les villages sans le charme des villages par où les voitures ne font que passer/ Tu sais/Que ceux qui vivent ici sont muets …

Les personnages sont drôles, pudiques et attachants.
La pièce s'organise autour d'un espace central qui est la salle des fêtes dans laquelle se prépare un bal.
J'ai choisi de garder sa structure rythmique, de respecter son découpage, presque cinématographique.
Les différents espaces ne sont pas réalistes, mais plutôt composés comme des petits îlots de métaphore poétique.
J’ai proposé à Vincent Guédon de reprendre ce spectacle que nous avions montés en 1998 pour une unique représentation et de lui donner pleinement vie.

Générique

Mise en scène Cédric Gourmelon
Lumière, décor, costumes et accessoires Cédric Gourmelon, Antoine Hordé
Régie son et lumière Antoine Hordé
Administration de production : Carine Hily

Avec Guillaume Cantillon, Christelle Canut, Jean-Philippe Debroize, Nathalie Elain, Cédric Gourmelon, Mathieu Guy, Serena Nikly, Stéphane Piveteau, Carine Hily

Spectacle crée les 2 au 3 juin 2005 au Strapontin, Centre Culturel de Pont Scorff (56) et représenté du 23 au 25 juin 2005 au Théâtre du Vieux Saint-Etienne, Rennes et du 20 au 21 avril 2006 au Quartz, Scène Nationale de Brest.

Coproduction : Réseau Lilas, Le Strapontin (Pont Scorff-56)

Presse

OUEST FRANCE
01/06/2005
« …C’est avant tout une histoire universelle où, par des mots simples et bien sentis, le quotidien, comme les personnages sont dépeints avec justesse, mais non sans humour. Une belle manière pour Muriel David, responsable de la salle scorvipontaine , de clôturer cette saison , qui marquait la mise en place d’un nouveau projet autour des écritures et des arts de la parole et que « Premier village » traduit au mieux. »

OUEST FRANCE
25/06/2005
« ... Le décor est sobre : un arbre aux feuilles vertes est planté sous la nef. Autour de ce totem, les personnages évoluent un par un, deux par deux, avant de communier ensemble dans un bal au réalisme angoissant, chargé d'émotion, de souvenirs. Les interprètes, remarquables ne tombent pas dans le linéaire, le monocorde. Premier Village est une pièce douce, sombre et mélancolique, le spectacle est lui plus agressif, plus saignant.… »


© Caroline Ablain